Accueil ::> PAGES PÉDAGOGIQUES ::> Sciences économiques et sociales ::> Revue d’actualité, Terminales ES (2006-2010) ::> Revue d’actualité du 8 novembre 2007

Revue d’actualité du 8 novembre 2007

mercredi 14 novembre 2007, par Les terminales ES.

La hausse du carburant, Nicolas Sarkozy et le marché chinois au coeur de l’actualité !

La hausse du carburant :

Nous sommes le premier novembre, la baril coûte 96 dollards le litre ! C’est du jamais vu...Les causes ? Une forte chute des stocks de pétrole brut aux Etats-unis.

Conséquence de l’envolée historique des cours du pétrole, le prix de l’essence ne cesse d’augmenter en France. Selon les derniers relevès de prix de l’Union française des industries pétroliéres le gazole atteignait un prix record de 1,143 euros par litre (argh), 1,2945 le litre de super sans plomb.

Au gouvernement, Christine Lagarde ministre de l’économie ne sait pas comment faire pour préserver le pouvoir d’achat des français et dans son entourage on ne se fait aucune illusion « Nous n’avons aucun moyen de faire baisser les prix » et le ministre du budget Eric Woerth commence à dire qu’il faut s’habituer à un pétrole cher. Mais pas de panique puisque pour lui la croissance française pour le 3éme trimestre bien que influencée par la hausse du carburant ne sera pas touché, étonnant quand on sait que le projet de loi de finance pour 2008 a été construit sur l’hypothése d’un pétrole à 73 dollars le baril alors qu’il est actuellement à plus de 96 dollars.

Les conséquences sont aussi sociales, en effet les pécheurs breton commence une grève car leur déplacements deviennent trop couteux et bien sûr Nicolas Sarkozy intervient pour régler cette histoire sans réussite puisque les négociations continuent...A savoir que les professionnels de la route sont aussi touchés par cette hausse du carburant comme les chauffeurs routiers.

PetroChina le king des firmes internationalles !

Le plus grand important groupe énergétique chinois PetroChina a établi un nouveau record mondial lors de son introduction à Shangai et devient de loin la premiére firme au monde par la capitalisation boursière. Après une levée de fonds de 66,8 milliards de yuans, soit 8,9 milliards de dollars, PetroChina a vu son action bondir de 191% à l’ouverture. Son entrée tonitruante à Shangai, dans un marché boursier chinois qui flambe, lui permet de doubler la capitalisation boursière du géant américain Exxon Mobil, estimée à quelque 500 milliards de dollars. La valeur boursière de PetroChina a fluctué lundi autour du mille milliards de dollars.