Accueil ::> PAGES PÉDAGOGIQUES ::> Sciences économiques et sociales ::> Revue d’actualité, Terminales ES (2006-2010) ::> Revue d’actualité du 20 au 26 septembre 2007

Revue d’actualité du 20 au 26 septembre 2007

dimanche 30 septembre 2007, par Les terminales ES.

Les régimes spéciaux de retraites :

Première interview télévisée pour le président de la république, Nicolas Sarkozy le 20 septembre 2007 à l’Elysée. Il a commencé sur les régimes spéciaux de retraites, qui sont sujet à certains débats. Les régimes spéciaux, concernent notamment les cheminots, les agents de la RATP, les gaziers, les électriciens, les députés. Ils bénéficient d’un droit à la retraite après avoir cotiser 37,5 années, tandis que la durée de cotisation des salariés du privé et du public est de 40 années. Pour Sarkozy c’est un problème budgétaire et c’est pourquoi il veut « aligner ces 37,5 années sur le régime général de la fonction public ». Dans ce cas tous les salariés qui bénéficient des régimes spéciaux devront cotiser pendant 40 ans. Pour lui c’est un principe d’équité. Les opposants à ce projet de loi dénoncent le fait que celui-ci servira essentiellement à masquer que la durée de cotisation du régime général va être porté à 41 ans entre 2008 et 2012.

Intervention de Nicolas Sarkozy à l’ONU :

Lundi 24 septembre, face aux déclarations du président Nicolas Sarkozy lors de l’assemblée général de l’ONU, les écologiste l’on définie comme un « Agent commercial du nucléaire ». C’est ainsi que Greenpeace, Sortir du nucléaire et les Verts ont dénoncé l’attitude du chef d’Etat qui a proposé l’aide de la France "à tout pays qui veut se doter de l’énergie nucléaire civile". Pour le Président le nucléaire est une alternative car « dans un siècle il n’y aura plus de gaz et dans quarante ou cinquante ans, il n’y aura plus de pétrole […] Il faut parler, du nucléaire comme de toutes les autres énergies renouvelables ».

Budget 2008 :

Pour le Budget de l’Etat 2008 : c’est moins de fonctionnaires et de déficits soit 22.921 postes de fonctionnaires ne seront pas remplacés en 2008. Le projet de loi affiche un déficit à 41,7 milliards d’euros. Seulement 3 exceptions dans la fonction publique d’Etat pour l’immigration, intégration et l’identité nationale, logement et ville et surtout + 1615 poste dans la justice.

Projet de loi Hortefeux :

Mercredi 26 septembre, la Commission des lois du Sénat a supprimé l’article du projet de loi Hortefeux sur l’immigration, instaurant un recours à des tests ADN pour le regroupement familial. Rappelons que ce projet avait été adopté par l’assemblée National le 20 septembre.