Accueil > ESPACES PÉDAGOGIQUES > Philosophie

Philosophie

L

es articles qui composent cette rubrique s’adressent à tous et n’ont d’autre ambition que de nourrir la réflexion et d’inciter à accomplir cet acte le plus audacieux de la liberté humaine qu’est la pensée philosophique. Portant sur quelques questions majeures qui se posent à l’homme et sur des thèmes divers, ils ont en commun d’inviter à la méditation et au questionnement critique. Ils tracent des chemins que chacun peut emprunter afin d’en découvrir d’autres et de participer ainsi à la formidable aventure de la pensée.

Dans les sous-rubriques, vous trouverez un certain nombre de ressources permettant de découvrir l’univers philosophique à travers films documentaires, émissions télévisées et radiophoniques, conférences, vidéo-cours, magazines et revues.

La philosophie dans notre établissement ?
Une très longue tradition

JPEG
Affiche pour une soutenance publique de thèses au Collège de Domfront (juillet 1712)
C’est le plus ancien document de ce genre connu venant de notre établissement
(Archives départementales de l’Orne)

JPEG
Portrait de François-Louis Hébert, nommé confesseur du roi Louis XVI en 1792
et professeur de Philosophie au Collège de Domfront de 1764 à 1768
(D’après J.-B. Provost)
(Bibliothèque nationale de France)

Articles

  • Qu’est-ce que la philosophie ?

    1er novembre 2009, par Lionel Letendre
    À cette question, l’étymologie du mot philosophie nous donne un premier élément de réponse. Provenant du grec ancien philia (φιλια), « amour », et sophia (σοφια), « sagesse », le terme de philosophie (φιλοσοφια) signifie « amour de la sagesse ». Ce qu’indique cette étymologie, c’est que la philosophie est déterminée par l’amour ou par le désir. Or, le désir est par définition l’expression d’un manque. On ne désire en effet que ce que l’on ne possède pas. Si la philosophie est amour ou désir de la sagesse, c’est donc parce qu’elle est pauvre en sagesse. Aussi doit-elle être comprise non comme une possession de la sagesse, mais comme une tension vers elle.

    Lire la suite | 165 visites
  • De l’esprit critique ou Comment on devient philosophe

    13 octobre 2009, par Lionel Letendre
    Faut-il être déjà sage pour philosopher ? Non, s’il en était ainsi l’entrée en philosophie serait impossible. La sagesse n’est pas une condition mais le terme de la philosophie. Philosopher c’est en effet conquérir une manière de vivre et de penser que l’on ne possède pas d’emblée. Philosopher exige donc un effort. Or un effort suppose un terme résistant. Contre qui ou contre quoi doit alors lutter celui qui veut devenir philosophe ? Réponse : contre lui-même et contre ses préjugés.

    Lire la suite | 258 visites

1 | 2 | 3 | 4 | 5