Accueil > ESPACES PÉDAGOGIQUES > Philosophie

Philosophie

L

es articles qui composent cette rubrique s’adressent à tous et n’ont d’autre ambition que de nourrir la réflexion et d’inciter à accomplir cet acte le plus audacieux de la liberté humaine qu’est la pensée philosophique. Portant sur quelques questions majeures qui se posent à l’homme et sur des thèmes divers, ils ont en commun d’inviter à la méditation et au questionnement critique. Ils tracent des chemins que chacun peut emprunter afin d’en découvrir d’autres et de participer ainsi à la formidable aventure de la pensée.

Dans les sous-rubriques, vous trouverez un certain nombre de ressources permettant de découvrir l’univers philosophique à travers films documentaires, émissions télévisées et radiophoniques, conférences, vidéo-cours, magazines et revues.

La philosophie dans notre établissement ?
Une très longue tradition

JPEG
Affiche pour une soutenance publique de thèses au Collège de Domfront (juillet 1712)
C’est le plus ancien document de ce genre connu venant de notre établissement
(Archives départementales de l’Orne)

JPEG
Portrait de François-Louis Hébert, nommé confesseur du roi Louis XVI en 1792
et professeur de Philosophie au Collège de Domfront de 1764 à 1768
(D’après J.-B. Provost)
(Bibliothèque nationale de France)

Articles

  • Dans la proximité d’un mystère inépuisable

    24 janvier 2010, par Lionel Letendre
    Pour philosopher, point n’est besoin de se consacrer uniquement à de longues lectures, à des débats contradictoires ou à la rédaction de dissertations. En marchant, on peut aussi faire l’expérience de certaines dimensions qui sont d’une très grande richesse et constituent des objets de pensée précieux pour la philosophie. C’est ainsi que le 8 janvier 2010, profitant d’un moment de liberté, nous nous sommes échappé des livres, des bibliothèques et des salles de classe pour marcher dans le parc du château de Domfront et nous rendre simplement disponible à la pensée.

    Lire la suite | 227 visites
  • Le bonheur existe-t-il ?

    18 décembre 2009, par Lionel Letendre
    Aujourd’hui, la publicité affirme qu’il est possible d’obtenir le bonheur moyennant un appel téléphonique ou un achat et les marchands ne vendent plus seulement des objets mais également du bonheur et du rêve. Dans notre monde dominé par la passion de l’avoir, concentré sur la possession et la puissance matérielle, le bonheur se trouve ainsi réduit à un simple objet de consommation. Mais faut-il vraiment chercher le bonheur dans les choses à l’extérieur de nous ? N’est-il pas plutôt un état d’esprit qui se passe à l’intérieur de nous ?

    Lire la suite | 286 visites
  • Pour une philosophie de l’engagement

    2 décembre 2009, par Lionel Letendre
    De la sagesse, le sens commun a une représentation bien arrêtée. L’image que l’on se fait d’ordinaire du sage en effet, c’est celle d’un homme qui vit retiré du monde et de sa folie. Isolé de ses semblables, le sage est l’ermite qui a renoncé aux biens de ce monde qui ne sont que vanités. Se désintéressant de la vie sociale et de la pratique quotidienne, il vit en retrait, à l’écart de la vie publique, pour ne se consacrer qu’à la vérité la plus haute et la plus abstraite et ne jouir que des seules joies de la réflexion. Que faut-il penser de cette interprétation courante de la vie philosophique ? Est-elle bien fondée ? Ne témoigne-t-elle pas au contraire d’une incompréhension totale de ce que sont le philosophe et la philosophie ?

    Lire la suite | 181 visites
  • Kritisches Denken oder Wie man ein Philosoph wird

    9 novembre 2009, par Lionel Letendre
    Ce texte est la version allemande de l’article intitulé « De l’esprit critique ou Comment on devient philosophe », une manière de célébrer le vingtième anniversaire de la chute du mur de Berlin et le triomphe de l’esprit critique et de la pensée libre sur la crédulité et la pensée dogmatique.

    Lire la suite | 443 visites
  • Qu’est-ce que la philosophie ?

    1er novembre 2009, par Lionel Letendre
    À cette question, l’étymologie du mot philosophie nous donne un premier élément de réponse. Provenant du grec ancien philia (φιλια), « amour », et sophia (σοφια), « sagesse », le terme de philosophie (φιλοσοφια) signifie « amour de la sagesse ». Ce qu’indique cette étymologie, c’est que la philosophie est déterminée par l’amour ou par le désir. Or, le désir est par définition l’expression d’un manque. On ne désire en effet que ce que l’on ne possède pas. Si la philosophie est amour ou désir de la sagesse, c’est donc parce qu’elle est pauvre en sagesse. Aussi doit-elle être comprise non comme une possession de la sagesse, mais comme une tension vers elle.

    Lire la suite | 156 visites

1 | 2 | 3 | 4 | 5