Lionel Letendre

Professeur de Philosophie
Webmestre

Envoyer un message privé à cet auteur

Envoyer un message

Articles

  • Y a-t-il des vérités absolues ?

    5 mai 2010, par Lionel Letendre
    Le point de départ de la recherche de la vérité est la reconnaissance de sa propre ignorance. Devant le spectacle de l’Univers, l’homme est en effet frappé d’étonnement et contraint d’avouer son incompréhension. Pour échapper à cette ignorance, il s’est donné comme but de connaître la nature profonde des choses et de comprendre leurs causes. Or la science ainsi que les grandes doctrines religieuses et métaphysiques ont prétendu pendant des siècles être en mesure d’offrir un savoir permettant de parvenir à la vérité ultime. Mais la connaissance humaine est-elle vraiment capable d’appréhender le fond même des choses et de parvenir à des vérités absolues et définitives ? Même lorsqu’elle est acquise scientifiquement, ne doit-on pas plutôt reconnaître qu’elle est nécessairement limitée et que les vérités auxquelles elle est jusqu’ici parvenue sont seulement relatives et provisoires ?

    Lire la suite > Philosophie | 1019 visites
  • La sagesse, savoir ou conscience de son ignorance ?

    7 avril 2010, par Lionel Letendre
    L’homme qui philosophe accède bien à un savoir, mais pas à celui qu’il attendait car ce qu’il sait alors, c’est qu’il ne sait rien ou pas grand-chose. L’esprit humain ne peut pas tout connaître. Aussi puissant soit-il, le désir de savoir rencontre partout des limites. Cette situation n’est pas propre à la philosophie mais à toutes les sciences. Paradoxalement, plus le savoir progresse et plus grande est l’ignorance car, en même temps que la clarté, la lumière apporte l’ombre et l’obscurité.

    Lire la suite > Philosophie | 4054 visites
  • Le génie, labeur ou don ?

    14 mars 2010, par Lionel Letendre
    Nul ne contestera que des poètes, des musiciens, des philosophes, des chercheurs ou des inventeurs comme Baudelaire, Beethoven, Aristote, Einstein et Léonard de Vinci, sont des êtres hors du commun, exceptionnels par la finesse de leur regard sur le monde, par leur virtuosité dans la maîtrise de leur art, la grandeur de leur esprit ou la profondeur de leur savoir. Mais comment s’expliquer un tel génie ? Est-ce l’effet d’un don divin ou d’un talent inné ?

    Lire la suite > Philosophie | 906 visites
  • L’exercice de la philosophie contribue-t-il au développement de la démocratie ?

    15 février 2010, par Lionel Letendre
    Si l’on se représente la philosophie comme on le fait couramment, à savoir comme une réflexion abstraite sur des problèmes subtils conduite par un philosophe perdu dans ses spéculations et vivant séparé du reste du monde, il semble bien que démocratie et philosophie se situent sur deux plans différents et que philosopher ne puisse contribuer à la formation d’un régime politique quelconque. Étant d’abord un effort pour rendre notre existence intelligible, une tentative pour édifier une pensée dégagée de tout enjeu de pouvoir et de pratique politique, le travail philosophique peut effectivement paraître ne pas pouvoir participer en lui-même au développement d’une forme de gouvernement. Mais la philosophie n’est-elle qu’une réflexion théorique et abstraite, sans lien avec la sphère politique ? N’est-elle pas aussi un exercice engagé dans la vie publique ?

    Lire la suite > Philosophie | 3901 visites
  • L’étonnement philosophique

    24 janvier 2010, par Lionel Letendre
    Aristote a dit au début de sa Métaphysique : « Ce fut l’étonnement qui poussa, comme aujourd’hui, les premiers penseurs aux spéculations philosophiques ». Pour comprendre la nature de cet étonnement qui fait office de point de départ de la philosophie, il est nécessaire de le distinguer de l’étonnement au sens ordinaire du terme.

    Lire la suite > Philosophie | 2872 visites

0 | ... | 90 | 95 | 100 | 105 | 110 | 115 | 120 | 125 | 130 | 135