Accueil ::> FORMATIONS ET ORIENTATION ::> Nos formations ::> Une classe préparatoire au lycée

Une classe préparatoire au lycée

jeudi 18 novembre 2021, par Webmestre.

Christel Vazou-Grolleau, Proviseure du Lycée Auguste-Chevalier, annonçait officiellement lundi l’ouverture d’une CPES (Classe préparatoire aux études supérieures) pour la prochaine rentrée scolaire. Cette ouverture est le résultat du travail d’une équipe composée autour de la proviseure et de Franck Moisseron, professeur, accompagnés des députés, Chantal Jourdan et Jérôme Nury, de Catherrine Meunier et Bertrand Deniaud, conseillers régionaux. Ce travail portait sur le devenir du lycée qui connaît des problèmes d’effectifs. Plusieurs pistes ont été envisagées, notamment l’agrandissement de l’offre de formations d’études supérieures. Aujourd’hui, c’est donc l’ouverture de la Classe préparatoire aux études supérieures qui a été retenue.

Les objectifs

La CPES s’adressera à des bacheliers qui voudront améliorer leur profil scientifique avant de s’engager dans des études plus spécialisées. Cette formation, sur une année, possédera un tronc commun dans lequel les étudiants travailleront la méthodologie, l’expression orale et écrite, mais également les langues et la culture générale, des modules de mathématiques, sciences physiques, chimie et sciences de la vie et de la Terre.

La CPES devra reposer sur les enseignements pédagogiques en place. Les enseignants seront au plus près des étudiants pour répondre à leurs attentes et besoins. Cette nouvelle formation fera partie de Parcoursup dès cet hiver. Destinée à tous les futurs bacheliers du territoire national, elle offre la possibilité à ceux qui sont encore indécis dans leurs choix ou bien ne se sentant pas assez affirmés dans le domaine scientifique, de pouvoir gagner en confiance et accéder à un meilleur parcours par la suite.

Un groupe de 24 élèves est possible pour cette rentrée 2022. Par ailleurs, le lycée se réjouit de l’agrandissement de sa sectorisation en lien avec avec le périmètre du canton. Une ligne de bus entre Domfront et Tinchebray a été ouverte en ce sens.

Enfin, des projets de nouvelles formations supérieures (BTS agroalimentaire ou diététique) seront toujours étudiés en lien avec la Région.

Christel Vazou-Grolleau, proviseure et Franck Moisseron, professeur du lycée sont les premiers artisans de la création de cette classe préparatoire. (© Ouest-France)

Source : Ouest-France, mercredi 17 novembre 2021