Accueil ::> ACTIVITÉS ÉDUCATIVES ::> Rencontres avec des personnalités ::> Remise du dictionnaire « Trésor de la langue normande » au Lycée (...)

Remise du dictionnaire « Trésor de la langue normande » au Lycée Auguste-Chevalier

mercredi 18 mai 2016, par M. le Proviseur.

Le mardi 10 mai 2016, Bertrand Deniaud, Vice-Président en charge de l’Éducation au Conseil régional de Normandie, a remis le premier exemplaire français-normand du dictionnaire « Trésor de la langue normande » au Lycée Auguste-Chevalier. Cette remise a été l’occasion d’un après-midi d’échanges entre les auteurs de ce dictionnaire, notamment Rémi Pézeril, des passionnés de langue normande comme le Domfrontais Bernard Desgrippes, des lycéens, et quelques « grands anciens » domfrontais des résidences du Val fleuri et de la Hamardière. Preuve que cette langue séculaire déjà chantée par Victor Hugo est bien vivante et qu’elle réunit toutes les générations autour d’elle.

M. le Proviseur accompagné du Vice-Président de Région Bertrand Deniaud, du Maire de Domfront-en-Poiraie Bernard Soul, des élus locaux Sylvie Tallonneau et Serge Costard, de Bernard Desgrippes et des auteurs du dictionnaire, lors de sa remise officielle au lycée. {JPEG}

MM. Desgrippes, Deniaud et Jenvrin lors de la remise du précieux dictionnaire. {JPEG}

Rémi Pézeril, président de l'association Magène et de l'association locale Les Amis du Donjon - atelier normand de Bricquebec, co-auteur du dictionnaire offert par la Région Normandie au lycée. {JPEG}

MM. Guillaume Beesau (professeur), Alain Bavay, Guy Pichon (co-auteurs du dictionnaire) et Bernard Desgrippes lors de leur intervention auprès des élèves suivant l'Enseignement d'exploration « Patrimoines » et des lycéens latinistes. {JPEG}

Bernard Desgrippes, auteur du « Vocabulaire normand du bocage domfrontais », intervenant auprès des élèves. {JPEG}

Elles ne sont pas nombreuses les nouvelles Régions qui peuvent se prévaloir d’un territoire cohérent et d’une langue propre. La Normandie est de celles-là et cette richesse identitaire contribue à son renom international. Pour célébrer cette fierté d’être normand, partager un patrimoine vivant, le Conseil régional de Normandie offrira à chacun des 217 autres lycées normands un exemplaire de ce dictionnaire normand-français et français-normand, fruit de la collaboration d’une quinzaine de passionnés et réédité aux éditions Eurocibles. « C’est une très bonne initiative de la Région Normandie, indique Rémi Pézeril, président de l’association Magène. C’est un premier pas pour retisser des liens entre les générations et enseigner la langue régionale, de l’école primaire à l’Université ».

JPEG
« Trésor de la langue normande »,
le nouveau dictionnaire français-normand paru aux éditions Eurocibles.

Animés de ces intentions, les élèves du Lycée Auguste-Chevalier de Domfront ont transformé cette initiative en un moment d’échanges avec des Normands de tout âge et de tout horizon. Ils avaient réalisé une exposition sur la langue normande et fait circuler un questionnaire en ligne, l’éventail était large. Pour parachever le tout, cinq jeunes lycéennes n’ont pas hésité pour l’occasion à revêtir un costume traditionnel normand. C’est dans ce contexte si coloré et si riche, autour de pâtisseries normandes réalisées avec brio par M. Germain, chef cuisinier du lycée, que Bertrand Deniaud a remis au proviseur Christian Jenvrin le précieux dictionnaire.

Les élèves en costumes normands du 19e siècle. {JPEG}

M. Bertrand Deniaud, Vice-Président de la Région Normandie en charge de l'Éducation, accompagné des élèves en tenues traditionnelles. {JPEG}

Une résidente de la Hamardière dialoguant avec les élèves costumées. {JPEG}

Le goûter à la normande réservé aux invités. {JPEG}

Les pâtisseries normandes proposées par le chef cuisinier du lycée. {JPEG}

Dans la joie et la bonne humeur, des résidentes de la Hamardière et du Val Fleury partagent leur connaissance du normand. {JPEG}

Ce sympathique après-midi résume bien ce qu’est le Lycée Auguste-Chevalier. Une structure ancrée sur son territoire qui souhaite en valoriser les atouts et tisser des liens entre les différentes générations. À titre d’exemple, précisons que depuis cinq années les résidents de la Hamardière profitent des cours d’informatique et d’Internet dispensés par les lycéens. Mais cette fierté à se dire du cru n’empêche pas l’ouverture sur le reste du monde, bien au contraire ! Avec le soutien de la Région, une bonne centaine de lycéens sont partis en Espagne et en Allemagne cette année. C’est parce que l’on se connaît, que l’on sait d’où on vient que l’on peut sereinement aller à la rencontre de l’autre et nourrir le dialogue avec lui. La langue normande ne dit pas autre chose : largement assise sur un socle latin elle s’est mâtinée de quelques termes saxons et vikings au gré des apports ethniques de l’Histoire, puis, à son tour, elle a embarqué avec les Normands partis découvrir le continent américain et se retrouve encore aujourd’hui jusqu’au lointain Québec, dans le parler créole réunionnais… « Ch’est dreit cha ! » (C’est bien vrai, ça !)

La remise du dictionnaire français-normand au Lycée Auguste-Chevalier a bénéficié d’une large couverture médiatique. Pour prendre connaissance du contenu des articles consacrés à cet après-midi du 10 mai 2016, activez les liens suivants :

- Article de Radio Tendance Ouest.

- Article de Ouest-France.

- Article de Paris-Normandie.

***

Les élèves suivant l’Enseignement d’exploration « Patrimoines » et les lycéens latinistes ont travaillé avec leurs professeurs MM. Béesau et Marchal à la réalisation d’un questionnaire interrogeant l’ensemble de la communauté éducative sur la présence et la connaissance du normand. Vous pourrez trouver les résultats de ce sondage en consultant la pièce jointe.

Sondage auprès des membres de la communauté éducative sur la présence et la connaissance du normand. {PDF}
Sondage auprès des membres de la communauté éducative
sur la présence et la connaissance du normand.

***

Deux expositions sont à voir absolument au lycée : celle sur « Les auteurs en normand » présentée par Rémi Pézeril en salle Paul-Herlemont jusqu’au 26 avril inclus, et celle sur « Le patois normand » proposée par les élèves latinistes et ceux de l’Enseignement d’exploration « Patrimoines » dans la galerie d’art « Le pas/sage ». Nous vous invitons à venir les découvrir et à en tirer le meilleur profit.

Pièce de l'exposition « Les auteurs en normand » présentée par Romain Pézeril en Salle Paul-Herlemont. {JPEG} Élément de l'exposition « Le patois normand » présentée dans la galerie d'art « Le Pas/sage » par les élèves latinistes et ceux suivant l'Enseignement d'exploration « Patrimoines ». {JPEG}

***

Sur son site, l’association Magène (fondée en 1989 et présidée par Rémi Pézeril) propose un dictionnaire de plus de 3 000 mots normands ainsi que plusieurs lexiques spécialisés, un glossaire des mots normands au Québec et une étude sur les mots normands d’origine scandinave. De nombreuses autres ressources (cours de normand, galerie d’auteurs d’expression normande, etc.) y sont également disponibles. Si vous désirez découvrir ce site associatif, cliquez ici.