Accueil ::> PAGES PÉDAGOGIQUES ::> Français-Latin ::> Français ::> Festival « Livres et musiques » de Deauville

Festival « Livres et musiques » de Deauville

Critique de « La fille de Debussy »

vendredi 5 juin 2015, par Catherine Segers.

JPEG

Damien Luce.

JPEG

La fille de Debussy (2014).


Dans une période touchée par la guerre, Claude-Emma Debussy, une jeune fille très talentueuse au piano, est affectée par la mort de son père Claude Debussy lui même pianiste et compositeur. Claude-Emma, surnommée Chouchou (malgré elle), commence donc à livrer toutes ses pensées à un journal intime : « Il faut croire que la mort d’un grand compositeur est plus importante que celle d’un petit papa ».
Peu à peu, son journal laisse apparaître une jeune fille innocente, très pensive et qui intériorise tous ses sentiments de peur de chagriner une mère déjà enfermée dans sa peine. Chouchou décide soudainement de jouer une fois par semaine un morceau de musique composé par son père : « chaque semaine, je jouerai un morceau de Claude Debussy. Ce sera ma façon de fleurir sa mémoire, de le démourir. »

Plus tard, Claude-Emma rentre au lycée, elle grandit et en maturité aussi. Elle commence à trouver des réponses à toutes ses interrogations cependant elle est empêtrée dans les débuts de l’adolescence, l’amour, les changements de son corps, les nouvelles émotions qui l’envahissent et la mélancolie héritée de son père : « Mon remède contre le chagrin : je choisis une image et je la serre bien fort entre mes paupières. ».
Dans ce journal intime fictif, Damien Luce arrive à imaginer, avec vraisemblance, bonheur et humour, les pensées d’une jeune fille de douze ans mais également celles d’une adolescente confrontée à des tas de nouveaux problèmes ! De plus, les douces mélodies jouées par Chouchou, et racontées avec tendresses révèlent la volonté de l’auteur de les faire connaître. De quoi ravir les amateurs de musique classique, et faire découvrir cette nouvelle facette du piano aux non connaisseurs !
Ed. Héloïse d’Ormesson, 152 p., 16€

Florian Alphonzair, © L’écrivain analphabète, dimanche 26 avril 2015.

L’histoire d’une petite fille attachante, espiègle et intelligente. Chouchou est une jeune fille renfermée, qui écrit toute son histoire dans son journal intime. Elle joue, jour après jour, les partitions de son défunt père, l’illustre Claude Debussy. C’est sa manière, très touchante, de faire le deuil de son père. Elle est en perpétuelle interrogation sur les choses qui l’entourent . Ce roman mêle poésie et musique autour de la vie, courte, mais bien remplie et pétillante de Chouchou.
Ed. Héloïse d’Ormesson, 152 p., 16€

© L’écrivain analphabète, avril 2015.