Accueil ::> FORMATIONS ET ORIENTATION ::> Nos formations ::> Atouts et débouchés de la série scientifique

Atouts et débouchés de la série scientifique

lundi 21 février 2011, par Serge Ridard, Webmestre.

La filière scientifique

Un lycéen qui s’engage dans la série scientifique doit avoir un bon profil en Mathématiques, en Sciences physiques et en Sciences de la vie et de la Terre. Il doit avoir envie d’approfondir ces matières, aimer résoudre des problèmes en expérimentant, en émettant des conjectures et en les prouvant. Il doit également avoir une bonne maîtrise de l’expression écrite et orale et savoir utiliser l’outil informatique. Une connaissance approfondie des langues étrangères est aussi indispensable, les comptes-rendus des recherches de pointe étant presque exclusivement en anglais. Il ne faudrait pas choisir cette filière par défaut, au prétexte qu’elle pourrait « ouvrir toutes les portes ». Ce serait un bien mauvais choix d’orientation.

Qualités requises pour suivre la filière S

  • Être animé d’un esprit curieux, en particulier pour les sciences.
  • Être logique et capable d’initiative.
  • Aimer les expériences et savoir les interpréter.
  • Maîtriser les techniques de base des calculs, tant pour les Mathématiques que pour la Physique-chimie.
  • Être capable de faire des liens entre des notions identiques exploitées différemment dans les trois matières scientifiques.
  • Être capable de rédiger un compte-rendu ou de restituer des connaissances en utilisant les compétences acquises en Français et en Philosophie.
  • Maitriser les Technologies de l’Information et de la Communication pour l’Éducation (TICE), en particulier les logiciels spécifiques aux matières scientifiques.

Les études supérieures après un bac S

Un lycéen titulaire d’un baccalauréat S peut poursuivre des études supérieures dans tous les domaines nécessitant un bon bagage scientifique.

  • Dans une école d’ingénieurs (3 ans) (ENSI, Grandes Ecoles, INSA, ENS) après une formation de 2 ans en Classe Préparatoire aux Grandes Écoles (CPGE) ou en 5 ans si la prépa est intégrée.
  • Dans un Institut Universitaire de Technologie (IUT) : il existe beaucoup de filières comme par exemple génie thermique, génie biologique, comptabilité, informatique, poursuite d’étude pour les meilleures étudiants dans une licence professionnelle ou intégration d’une école d’ingénieurs (3 ans)
  • En Université, soit directement, soit après une CPGE ou un IUT. Le diplôme final étant un Master scientifique.
  • Dans le pôle santé : études de médecine, de pharmacie, mais aussi en école paramédicale spécialisée (sage-femme, kinésithérapeute, dentiste, infirmier, ergothérapeute, manipulateur radio).
  • Dans un Brevet de Technicien Supérieur : opticien par exemple.

Les débouchés professionnels

Il serait fastidieux de citer tous les débouchés possibles. Il faut cependant rester suffisamment polyvalent pour être capable de rebondir et de s’adapter au marché. Une orientation et une entrée réussie dans la vie active sont souvent une question de rencontre, d’opportunités que l’on a su saisir, et résultent d’une acceptation de la mobilité, tant en France qu’à l’étranger.

Enfin, nous ne pouvons pas passer sous silence le métier certes fatiguant mais si passionnant que nous exerçons : l’enseignement. Le renouvellement des enseignants des matières scientifiques est très important dans les années à venir et, sans enseignants de qualité, pas de chercheurs de haut niveau.