Accueil ::> PAGES PÉDAGOGIQUES ::> Français-Latin ::> Français ::> Textes libres de lycéens ::> Archives des textes libres ::> Grand-mère ; L’erreur ; etc. (textes libres de Tiffany Chancerel)

Grand-mère ; L’erreur ; etc. (textes libres de Tiffany Chancerel)

vendredi 28 mars 2008, par Webmestre.

Grand-mère


Chère grand-mère
Je voudrais te dire à quel point tu m’es
chère
Je ne pourrais oublier
Tout ce que tu as fait

Tu étais toujours là
Toujours présente pour moi
Dans mes moments difficiles
Mais aussi ceux qui étaient faciles


Près de toi je suis bien
Même si tu habites loin
On se voit peut-être rarement
Mais à chaque fois je reviens paisiblement

A quelques reprises,je t’ai déçue
Et cela ne m’a vraiment pas beaucoup plu
De moi je voudrais que tu sois fière
Moi qui n’ai rien d’extraordinaire


Je serais toujours présente pour toi
Quoi qu’il se passe entre eux et moi
Je voudrais vraiment que tu comprennes
Que, de toi, je ne peux rester lointaine

Je sais que tu as peur
Que je parte sûrement avec mon cœur
Ou que je ne t’accorde plus d’importance
Mais essaye d’effacer cette méfiance


Je sais que je ne viens pas souvent
A cause en général
d’empêchements
Ce ne sont pas des excuses pour ne pas venir
Car je veux voir ton beau sourire

Je voudrais te faire comprendre
Que je viendrais dès que je peux pour t’entendre
Personne ne peut nous séparer
Car dans mon cœur tu es ancrée

<big style="font-weight: bold;">

L’erreur


Comment ai-je pu faire cela ?
C’est une honte pour moi
J’en avais marre d’être comme ça
J’ai donc suivi cette voie-là

Seulement ce n’était pas la bonne façon
De me sortir de cette situation
Mais j’étais portée par le désespoir
Je n’arrivais plus à croire


On me disait que la vie était belle
Mais moi je la trouvais vraiment cruelle
J’en avais marre de tout cela
J’ai donc fait ce qu’il ne fallait pas

Je dois maintenant vivre avec elles
Ces cicatrices qui se révèlent
Je devrais arrêter d’y penser
Car un jour elles devraient s’effacer


Depuis je regrette vraiment
Ce passage de ma vie d’adolescent
Je voudrais retourner en arrière
Pour, entre toi et moi, éviter cette guerre

Cela a mutilé mon pauvre cœur
Et m’a poussé vers mon effroyable erreur

<span style="font-weight: bold;">

La rencontre

<br
style="font-weight: bold;">


Quand on s’est rencontrés
J’ai été
émerveillée
Je n’arrivais pas à croire
Ce que je venais de voir

Pendant longtemps je croyais rêver
Mais non, j’étais dans la réalité
Je ne pourrais oublier ce moment
Qui est devenu si cher pour moi


Un soir de juillet, on s’est rencontrés
Je remarquais un inconnu qui me regardait
Dès le début tu m’as
complètement obnubilée
Comment as-tu fais pour me troubler ?

Je n’ai pas pu résister
A la tentation j’ai cédé
Car je me suis rapprochée
Pour voir le fond de tes pensées


Je n’ai pu me retenir
Je voulais te voir sourire
Je ne peux expliquer cela
Mais je voulais être avec toi

Dans tes bras me reposer
A ton cœur être présenté
Mais cette superbe soirée terminée
Je pensais être oubliée


Heureusement je m’étais trompée
Car tu es revenu m’attraper
Depuis ce moment-là
Le bonheur marche à coté de moi

Tu vois petit inconnu
A croire que c’est le destin qui l’a voulu
De coup de foudre tu parlais
Toi, inconnu qui m’a troublée


Depuis cette rencontre vraiment belle
J’ai l’impression d’avoir des ailes
Grâce à toi j’ai changé
Toi, qui m’a envoûtée 


L’effroyable doute


Pourquoi ai-je fais cela
Ca ne me ressemble vraiment pas
L’inconscience m’a souri
Et depuis je suis anéantie
Quel idiote je suis
Heureusement que tu ne t’es pas enfui
Tu es resté à m’aider
Malgré mon irresponsabilité
Cette grande erreur
M’a vraiment fait peur
Jamais je ne recommencerai
Plus jamais je veux douter

Imagine un seul instant
Que j’y sois réellement
Imagine l’horreur
Que cela aurait eu sur mon cœur
Je ne sais pas comment j’aurais fait
Pour pouvoir tout surmonter
Même si il y avait deux solutions
Une ne pouvait se faire : .’……..


Je vous laisse chercher ce mot
Qui est trop dur à écrire pour mon stylo
L’autre est moins épouvantable
Mais tout de même effroyable
A ce moment j’ai pensé
A ma vie la retirer
Cette solution de facilité
Aurait vraiment tout gâché

Seul tu te serais retrouvé
Seul tu aurais du tout surmonter
Heureusement je m’en suis sortie
Sans avoir commis ce délit
Je n’avais jamais ressenti cela
Et je pense que ça ne se reproduira pas
Jamais je n’aurais pensé ça
Qu’un jour j’en serais arrivée là


Je ne pourrais oublier
Cette monstrueuse atrocité
Du temps il me faudra
Et j’espère que tu le comprendras


<big style="font-weight: bold;">

Merci



Oublie tes problèmes
C’est ce que disent les gens qui m’aiment
Mais comment leur expliquer
Que je ne peux pas tous les surmonter

L’autre jour on s’est reparlés
Et tu m’a vraiment re boostée
Tu m’a redonné l’espoir
Car je ne voulais plus croire


Je pense souvent à toi
Sans doute parce que tu me redonnes la joie
Je ne sais pas ce qui te pousse à m’aider
Mais j’aime beaucoup ce que tu fais

Tu ne connaîs pas vraiment mes soucis
Mais tu sais que je ne tiens plus à la vie
J’aimerais tant te dire
A cause de qui je voudrais mourir


Seulement Elle m’a fait trop souffrir,
Elle doit aimer ne plus me voir sourire
C’est cela qui me pousse vers la vie
Car de mon abandon Elle en serait ravie

Énormément d’autres ont eu tort
De ne plus se battre contre la mort
Grâce à toi je me battrai
C’est pourquoi je te remercie pour tout ce que tu fais



<big style="font-weight: bold;">

La vie



Comment expliquer la vie
Ce n’est qu’une joie enfouie
Le bonheur est difficile à trouver
Et quand enfin on l’a attrapé
Il se retire, sans rien dire
Pour ne plus jamais revenir

Quand tu es avec moi
C’est une grande joie
J’en oublie tous mes malheurs
Pour au minimum une heure
Même si je vais sûrement retomber
Je sais que tu seras là pour me relever


J’aimerais tellement leur dire
La joie que j’éprouverais à mourir
Mais je pense à toi pour ne pas faiblir
Et cela m’aide à repartir
La déprime est au bout du couloir
Et la vie un trou noir

Ma vie ne retient qu’à un fil
Mais tes efforts ne sont pas inutiles
Je te remercie d’être là pour moi
Pour me redonner la joie



<big style="font-weight: bold;">

Petite note


 
Quelle joie immense
Tu me procures, quand j’y pense
Pensive je suis
Quand je t’écoute belle amie

Pour moi tu es là
Même si vivante tu n’es pas
Tes protégés sont tellement beaux
Qu’ils m’engloutissent comme de l’eau


Admirative je suis
Quand j’entends tes jolis cris
Tes paroles sont si belles
Même si elles sont parfois cruelles

De toi je ne peux plus me passer
Indirectement tu as tout changé
Entre ma vie d’après et d’avant
Il s’est passé de nombreux changements


Toi qui est magnifique
Et en même temps diabolique
Ne cesse pas d’inspirer de nombreuse personnes
De ta mélodie si parfaite et si bonne

Toi chère musique
Je t’admire pour tes crises hystériques
Car tu es beaucoup évolué
Grâce à toutes les époques que tu as traversé


Plusieurs formes de toi existent
De la violente à la plus triste
Mais tes chansons sont merveilleuses
Quelle que soit ta forme, tu es délicieuse

Grâce à toi on peut s’exprimer
Grâce à toi on peut s’apaiser
Toi chère musique tu continues à nous suivre
Sûrement pour que l’on continue à sourire



<big style="font-weight: bold;">

Le bonheur


La vie n’est pas facile
Elle est même très difficile
Mais il faut se battre pour elle
Pour essayer de la rendre belle

Même si la mort peut nous surprendre à chaque instant
Pour nous-mêmes comme pour les autres gens
Il faut garder espoir
Car on finit toujours par le voir


Il est souvent caché,
On a du mal à le discerner
Pourtant il est devant nous
Mais terré dans son trou

Il se replie souvent dans un cœur,
Pour moi celui de mon âme sœur.
Ce cœur on veux l’enlacer
Ne jamais le lâcher


Car de lui Il a surgi
Lui ce Bonheur enfui
A cause de son absence, certains se retirent la vie
Sûrement pour se délivrer de ce fardeau incompris

L’espoir ils avaient perdu
Car Il n’avait pas voulu se mettre à nu
Pour ces personnes, Il n’avait pas voulu surgir
Il a laissé le désespoir et le malheur les engloutir


Cette injustice peut se produire
Une malchance que l’on ne peut fuir
Mais cela ne dure pas toute une vie
A un moment Il vous sourit
 

Même si vous en avez marre
Ne gâchez pas votre vie avec une passe de désespoir
Quand vous l’avez devant vous
Essayer de le garder près de vous


Profitez de ces moments
Passés à coté de cet amant
Car malheureusement il peut repartir
Pour une durée que l’on ne peut définir

Il voyage énormément
Mais pour moi c’est devenu plus q’un amant
Avec lui est venu l’amour
Et j’espère rester amie avec eux pour toujours



<big style="font-weight: bold;">

Pourquoi toi ?


Pourquoi a-t-il fait cela ?
Il vient de briser une famille chère pour moi
Je ne l’ai jamais vu
Mais à cause de lui tu étais perdu

Personne ne sait les raisons qui l’ont envoyé à la mort
Mais sa famille est remplie de remords
Peut-être avait-il des problèmes
Pourtant beaucoup de personnes l’aiment


Comment expliquer la peine qu’il t’a faite
Il ne s’est pas soucié de ceux qui
l’entouraient
Sa famille aurait pu l’aider
Mais il ne s’en est pas soucié

J’espère que tu pourras t’en remettre
Même si tu ne pourras plus le reconnaître
J’espère que tu ne vivras plus cela
Car je n’aime pas te voir comme ça


Si tu as besoin, je suis là pour toi
Comme on dit si bien, les amis sont faits pour ça


La confiance


Comment la qualifier
C’est tout simplement un ange enchanté
Elle tient dans ses doigts, nos destins
Car sans elle nous ne sommes rien

Toute amitié, tout amour, toute relation
Se réalise grâce à son autorisation
Avec elle tout peut se créer
Mais sans elle tout s’effondrerait

Elle nous envoie une chaleur inouïe
Quand elle arrive auprès de nos amis
Souvent grâce à elle vient la joie
Qui arrive à tour de bras

Car confiance on a retrouvée
Car confiance on nous a donnée
Sans elle il n’y aurait pas de lien
Sans elle nous ne serions rien


Comment expliquer

Comment expliquer la vie
Ce n’est qu’une joie enfouie
Le bonheur est difficile à trouver
Et quand enfin on l’a attrapé
Il se retire, sans rien dire
Pour ne plus jamais revenir

Quand tu es avec moi
C’est une grande joie
J’en oublie tous mes malheurs
Pour au minimum une heure
Même si je vais sûrement retomber
Je sais que tu seras là pour me relever

J’aimerais tellement leur dire
La joie que j’éprouverais à mourir
Mais je pense à toi pour ne pas faiblir
Et cela m’aide à repartir
La déprime est au bout du couloir
Et la vie un trou noir

Ma vie ne tient qu’à un fil
Mais tes efforts ne sont pas inutiles
Je te remercie d’être là pour moi
Pour me redonner la joie